Architecte auto entrepreneur

Le métier d’architecte auto-entrepreneur consiste à dessiner, concevoir et superviser la construction de différents bâtiments tels que des maisons pour les particuliers, des immeubles de location, des bâtiments publics et bien d’autres. Grâce à votre expertise, vous serez en mesure de fournir les meilleurs conseils à vos clients afin que leurs projets soient menés à bien. Chaque jour, vous serez donc amené à combiner non seulement de la créativité, mais également de la rigueur. Tout ceci en arborant diverses casquettes. Vous allez donc devoir remplir diverses missions afin d’obtenir la satisfaction de vos clients.
b
Les missions
Le taux horaire
Les assurances
Les factures
devenir-architecte

Le rôle d’un architecte auto entrepreneur

Après être devenu architecte auto entrepreneur, votre première mission sera de dessiner des plans de constructions ou alors de rénover un bâtiment tout en tenant compte de certains aspects réglementaires, techniques, mais aussi des attentes du client. Ensuite, vous allez devoir étudier la faisabilité du projet de votre client en évaluant ce dernier ou en le faisant évaluer grâce à différentes études aussi bien techniques (qualité des matériaux…) que réglementaires (loi d’urbanisation…). Par la suite, vous allez devoir sélectionner les différents prestataires. C’est une tâche importante, car vous allez devoir vous assurer d’être entouré de différents corps de métiers nécessaires à la réalisation du projet. Il pourra par exemple être question de maçons, de charpentiers, d’électriciens ou même de plombiers. Ensuite, il faudra vous assurer que toutes les formalités administratives soient respectées. Par exemple, vous devez réaliser la déclaration de travaux, rédiger la demande de permis de construire auprès de la municipalité, mais également fournir tous les documents nécessaires tels que les plans et les croquis. Enfin, et il en va de soi, que vous aurez à superviser les travaux. Notamment en définissant un planning à respecter et en réalisant des comptes rendus détaillés sur l’avancement du projet.

Les conditions pour devenir un architecte

Pour obtenir votre diplôme d’études en architecture, vous devez passer au moins 5 années d’études après l’obtention de votre baccalauréat. Ceci passe par le suivi d’un cycle de trois ans sanctionné par l’obtention d’un diplôme d’études en architecture (DEEA) et l’Obtention d’un DEA. Ensuite, deux autres années d’étude sont nécessaires afin d’obtenir votre diplôme d’État d’architecte (DEA).
Posséder une HMONP : afin d’exercer à titre indépendant, l’architecte doit en plus de ses diplômes obtenir une Habilitation à l’exercice de la maîtrise d’œuvre en son nom propre. Cette habilitation qui a une durée d’un an est constituée d’une formation théorique de 150 heures et d’une mise en situation professionnelle de 6 mois.
Un an après votre DEA vous aurez le choix entre différents masters : Master spécialisé en architecture et patrimoine contemporain ; Master spécialisé en management des projets urbains durables ; Master spécialisé en environnement de vie architecture et santé ; DPEA scénographe ; DPEA architecture naval ; DPEA design et innovation pour l’environnement.
Ensuite si vous ressentez le besoin de pousser vos études jusqu’à l’obtention d’un DSA (diplôme de spécialisation et d’approfondissement) qui présente 4 mentions à savoir : projet urbain, maîtrise d’ouvrage, risques majeurs et patrimoine) pour une durée de 18 mois, ou de 2 ans d’étude après le DEA, ce sera un plus également pour vous.

Le salaire d’un architecte auto-entrepreneur

Si un architecte débutant et salarié d’une agence gagne environ 2200 euros bruts, un architecte installé à son compte n’a pas un salaire fixe. En fait, le salaire de ce dernier dépend de la taille de son cabinet, et de l’importance de sa clientèle. Le salaire d’un architecte auto-entrepreneur peut donc varier entre 3000 euros et 6000 euros. En savoir sur plus journaldunet.com !

Les débouchés

La fonction d’architecte n’emprisonne pas celui qui l’exerce dans un couloir. Bien au contraire, elle ouvre la voie sur d’autres perspectives telles que : des fonctions dans les domaines de l’urbanisme, du paysage, ainsi que de la décoration. Des métiers plus formels tels que l’expertise auprès des tribunaux, la conservation des monuments historiques ou encore l’enseignement sont envisageables.

Comment s’inscrire pour devenir architecte auto-entrepreneur

S’inscrire à l’ordre des architectes : afin d’exercer en tant qu’architecte indépendant, il est nécessaire d’adhérer à l’ordre des architectes. La fonction d’architecte étant une fonction protégée. Le respect de la déontologie : la condition précédente suppose une allégeance totale au code de déontologie des architectes sous peine de radiation. Cela se fait notamment au travers de l’affichage de vos tarifs, la réalisation d’un contrat par écrit pour chaque projet, et par le respect des règles de construction. Être assuré : c’est une obligation pour l’architecte de souscrire à une garantie décennale pour auto-entreprendre s’il intervient dans la construction ou encore la rénovation d’un ouvrage. Il est également impératif de souscrire une RC Pro également appelée : assurance de responsabilité civile professionnelle. Celui-ci couvre un architecte auto-entrepreneur pour les dommages qu’il pourrait causer à un tiers dans l’exercice de son activité. Création de votre entreprise : vous allez devoir créer votre entreprise. Cela se fait notamment sur le site Auto-entrepreneur de l’URSSAF. Pour cela, vous allez devoir fournir un certain nombre de documents tel que : les justificatifs d’identité, la nature de l’activité, le lieu d’exercice, etc.
Réception des documents administratifs : après votre adhésion au régime de la micro-entreprise, un numéro SIRET à indiquer sur vos factures vous sera attribué.
Décrocher des missions : il est habituel pour l’architecte auto-entrepreneur de commencer en réalisant des missions de sous-traitance pour d’autres cabinets. Ce sera alors l’occasion pour vous d’acquérir plus de compétences tout en séduisant votre nouvelle clientèle.
Développement de votre activité : plusieurs astuces vous permettent d’augmenter votre portefeuille client. Par exemple, soumissionner à des appels d’offres, vous rapprocher des promoteurs immobiliers afin de développer votre carnet d’adresses, recourir au site internet de votre auto entreprise qui pourra jouer le rôle de vitrine pour votre activité.
Le respect des contraintes de votre statut : certaines contraintes vous seront imposées en tant qu’architecte auto-entrepreneur. Il s’agit notamment d’un plafond de chiffre d’affaires de 72 500 euros, la tenue d’un livre de recettes, l’ouverture d’un compte bancaire (si votre chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 euros pendant deux années de suite), la déclaration de vos revenus et le paiement de vos charges.